points d'acupression
Non classé

L’ACUPRESSION OU DIGITOPUNCTURE C’EST QUOI ?

Bonjour à vous, en quête de soins naturels !

Après la Réflexologie (ou les Réflexologies devrait-on dire) et la Relaxation Coréenne, je vous emmène dans ce nouvel article à la découverte de l’Acupression, appelée aussi acupressure ou Digitopuncture. Avec quelques détours vers l’acupuncture du fait de leur similitude.

L’Acupression, ou Digitopuncture, c’est quoi ?

Le terme d’acupression (ou encore acupressure) est dérivé de l’acupuncture. Il s’agit de presser sur les points d’acupuncture. Avec les doigts ou parfois un petit stylet de bois ou en métal. Le terme de digitopuncture implique plus précisément les doigts : DIGI = doigt et PUNCTURE = piqûre > on « pique » avec le doigt… à la place de l’aiguille qui serait utilisée en acupuncture.

L’acupuncture et la digitopuncture présentent donc les mêmes principes. C’est l' »outil » qui diffère. Thérapies traditionnelles d’Asie apparues il y a des milliers d’années, elles sont axées sur la stimulation des points énergétiques répartis le long des méridiens décrits dans la Médecine Traditionnelle Chinoise.

L’Acupression, ou digitopuncture, se différencie donc de la Réflexologie. Celle-ci s’exerce également avec les mains mais elle se base sur les principes d’analogie et que « chaque partie contient le tout ». Ainsi, en Réflexologie, les principaux organes et glandes se retrouvent au niveau des extrémités du corps (pieds, mains, visage, oreilles pour les formes les plus courantes). On parle aussi d’effet « miroir ». Les zones « réflexes » correspondantes sont stimulées pour rétablir ou favoriser leur bon fonctionnement. En acupression et en acupuncture, les points des méridiens se retrouvent sur l’ensemble du corps, de l’extrémités des doigts ou des pieds jusqu’au thorax ou à la tête.

La réflexologie faciale est encore un peu plus particulière. Elle allie plusieurs niveaux de stimulation. A la fois sur des zones miroirs (réflexologie classique) et sur des points précis identifiés par l’expérience comme ayant une action particulière. Certains de ces points sont communs avec des points des méridiens d’acupuncture ou d’acupression.

Différentes façons de stimuler les points d’acupuncture

L’acupuncture ne fait pas seulement appel aux aiguilles bien connues du même nom. Certains points d’acupuncture peuvent (ou doivent) en effet être stimulés par la chaleur, par moxibustion à l’aide de « moxas » (cônes ou bâtons en général d’armoise, en incandescence). Des ventouse peuvent également être appliquées sur la zone du point d’action.

La stimulation électrique (directement sur la peau, sans aiguille) ou les pastilles magnétiques, plus modernes bien entendu, ont fait leur apparition il y a quelques années pour remplacer dans certains cas les aiguilles d’acupuncture. Pour ma part, je préfère rester dans un soin plus naturel et travailler avec les doigts, ou un stylet, en acupression ou digitopuncture. Cela permet de ressentir le point et d’adapter l’intensité et le geste.

Auto-soin d’acupression

Certains points sont faciles à trouver et sont accessibles à soi-même. Par ailleurs, cette technique requière moins de précision que pour l’acupuncture. Il est alors possible de se faire un auto-soin. C’est même ce qui fait la force de cette technique. Moins puissante par les doigts qu’avec des aiguilles en séance unique ou espacée, elle s’avère très efficace en auto-traitement par la possibilité de répéter le geste. Une fois le point repéré, la gestuelle apprise, il est alors plus efficace de soulager une douleur qui débute plutôt que d’attendre un rendez-vous.

Bienfaits de l’acupression ou digitopuncture

Ils sont multiples. Comme l’acupuncture, la réflexologie, le shiatsu, … la digitopuncture agit sur tous les troubles fonctionnels. Lutte contre le stress, soulagement des douleurs, manifestations allergiques, stimulation du système immunitaire, revitalisation du corps, meilleur sommeil, troubles digestifs, … Ces techniques visent à rétablir ou maintenir l’homéostasie c’est à dire l’harmonie du fonctionnement du corps.

Combinés à d’autres techniques comme la réflexologie, l’acupression permet un soin très complet.

Contre-indications ou restrictions

Certains points sont contre-indiqués ou à éviter notamment en cas de grossesse ou de pathologie grave (hypertension artérielle, diabète, …) . Ils sont peu nombreux mais il convient de bien vous renseigner avant de vous lancer dans un auto-traitement sans accompagnement.

Et vous ?

Utilisez-vous l’acupression dès les premiers signes d’un état grippal pour éviter qu’il ne vous envahisse ? Pour soulager des douleurs de règles ? Pour mieux digérer ?

Faites-nous part de votre expérience.

A très vite

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.